novembre 27, 2019

Edgetech Super Spacer® in the HoHo Wien

La première tour en bois en Autriche ouvre la voie à l'efficacité énergétique et à l’écoresponsabilité.
 
Le Super Spacer® d’Edgetech au cœur du HoHo Wien
 
Le HoHo Wien ne se dresse pas seulement comme l'un des plus hauts immeubles en bois du monde, il s’impose avant tout en tant que projet phare pour la construction durable en bois.  La performance de ses propriétés d’isolation thermique et acoustique, de même que son mode de construction respectueux des ressources environnementales, lui ont valu le LEED d’or ainsi que le certificat d’or ÖGNB (Conseil du bâtiment durable autrichien).  A cet égard, les 6.000 m2 de vitrage isolant intégrant le système d’intercalaires Super Spacer® d’Edgetech apportent également une contribution importante. Le triple vitrage de Petschenig glastec GmbH atteint ici, l’excellente valeur Ug de 0,5 W/(m².K).
 
"Cradle to Cradle" - soit le cercle vertueux d’un circuit court et d’une économie circulaire réutilisant des matières premières respectueuses de l’environnement – HoHo Wien se démarque dans une industrie du bâtiment particulièrement décriée en matière environnementale. Où l’on estime que 8 % des émissions mondiales de CO2 sont générées lors de la production du ciment. Si elle était un pays, cette dernière occuperait d’ailleurs la troisième place en termes d’émissions mondiales de CO2, derrière la Chine et les États-Unis. Dans le cas où elle se trouverait réduite de moitié au cours de son processus chimique, cette industrie du ciment ne pourrait atteindre un impact zéro, même dans le cas d’une production utilisant des énergies renouvelables. Le développement toujours galopant du bâti consomme la plus grande part des ressources naturelles dans le monde, tout autant que les déchets générés par la construction et la démolition. Les matériaux de construction naturels, tels que le sable et le gravier, se raréfient dramatiquement et leur extraction incontrôlée impacte considérablement les écosystèmes en de nombreux points du globe.
 
Le meilleur des deux mondes : méthode de construction hybride bois-béton
 
Pour de nombreux architectes, le bois - matière première entièrement naturelle et renouvelable – s’affirme comme l’un des principaux atouts participant à la réduction des émissions de CO2 dans le secteur du bâtiment. D'une part, le bois est un puits de dioxyde de carbone naturel, d’autre part, sa transformation nécessite beaucoup moins d'énergie que pour la fabrication du ciment et du béton armé. Issu de forêt durable et recyclable, le bois reste une ressource précieuse, conforme au principe du "Cradle to Cradle".
 
Dans le 22e arrondissement de Vienne, l'une des plus hautes tours en bois du monde est ainsi sur le point d'être achevée. HoHo Wien, conçu par le bureau d'architectes Rüdiger Lainer und Partner, va devenir le référentiel de l'un des plus grands projets de développement durable urbain en Europe, l'aspern Seestadt. L’ensemble constructif en trois parties se compose d’une tour de 84 mètres de haut comprenant 24 étages. Deux tours supplémentaires de 15 et 9 étages y sont accolées, se soutenant mutuellement, avec de plus, un bâtiment adjacent de 6 étages : le HoHo Next. Déployés sur une superficie d’environ 19.500 m2, le Hoho Wien abritera un hôtel, des restaurants, des bureaux, des appartements avec services hôteliers et un espace de remise en forme.
Le HoHo Wien a été érigé telle une construction hybride bois-béton. Pour des raisons de sécurité incendie, l’intérieur du bâtiment est constitué d'un solide noyau en béton armé contenant une cage d'escalier, des ascenseurs et des puits d'alimentation. Les structures en bois massif préfabriquées en série sont disposées autour de ce noyau. En raison des exigences de protection incendie, la façade en bois a également été recouverte de panneaux de fibres-ciment fabriqués à partir de matières premières naturelles. Les éléments des murs et des plafonds en épicéa, dont l’intégrité et le caractère chaleureux de cette essence ont été préservés, valorisent les intérieurs de l’édifice.
 
Au total, à partir du rez-de-chaussée, le HoHo Wien comprend près de 74 % de bois, et selon Caroline Palfy, responsable du projet et directeur général de cetus Baudevelopment GmbH, économise 2.800 tonnes de CO2 par rapport à une construction conventionnelle du même type et de la même taille. A cela, s’ajoute le circuit court du transport, le bois provenant de filières locales et écogérées ; et qui est une des exigences pour la certification LEED d’or. Caroline Palfy a ainsi rappelé : « la consommation totale du bois utilisé pour le HoHo Wien repousse dans les forêts autrichiennes en seulement 1 heure et 17 minutes. Sur les 30 millions de mètres cubes de bois qui repoussent chaque année en Autriche, 26 millions de m3 sont utilisés. Les 4 millions restants dans les forêts viennent grossir le stock de bois utile du pays. Cela signifie également qu'un mètre cube de bois repousse chaque seconde ».
 
La réalisation des éléments muraux : un travail d'équipe impressionnant
 
Des fenêtres à double vantaux, allant du sol au plafond, étaient initialement prévues. Cependant, ont dû être reconsidérées les exigences structurelles en matière d'étanchéité à l'eau et de résistance au vent. Le fabricant de fenêtres Katzbeck, en collaboration avec Holzforschung Austria (Institut de recherche sur le bois autrichien), a mis au point une solution comprenant des fenêtres en aluminium à deux vantaux et dormants en bois d’épicéa, une protection antichute et des verres à couche à isolation thermique renforcée et faiblement émissifs. C’est le triple vitrage UNIGLAS Top pur FLS (Ug) 1,1 qui a ainsi été fourni pour les façades par le viennois Petschenig glastec GmbH. Hanspeter Petschenig a choisi le warm edge Super Spacer® T-Spacer™ Premium Plus, le vitrage isolant atteignant ici ainsi une valeur Ug de 0,5 W/m²K, performance thermique remarquable. Et une valeur Psi élevée de 0,033 W/mK (désignant le coefficient de transmission thermique linéaire de la jonction entre le cadre, le bord du verre et le verre). La valeur Uw pour l'ensemble de la fenêtre représente 0,78 W/m2K, pour un niveau de transmission lumineuse total de 49 %.
 
L’étape suivante de préfabrication a été réalisée chez Hasslacher Norica Timber, où les fenêtres ont été insérées dans les éléments muraux en bois lamellé-collé avant que l'entrepreneur général Handler ne se charge de l'assemblage final et de la construction complète de la façade. Les éléments muraux ont été livrés juste à temps, hissés et montés avec la grue. La valeur U de 0,182 W/m2K des systèmes de paroi opaques Eternit, reflète également les excellentes propriétés d'isolation thermique du bâtiment.
 

 
Production en série économique et rapide
 
Usuellement, la construction de tours en bois au niveau international, se trouve renforcée par des systèmes modulaires intelligents préfabriqués. Dans ce contexte, le principe de construction modulaire du HoHo Wien impressionne par sa simplicité. Le degré élevé de cette composante en bois massif, assure non seulement une sécurité en termes de coûts, mais aussi l’avantage d’une construction rapide, les éléments bois pouvant être préfabriqués en série indépendamment des conditions météorologiques. Les ingénieurs de RWT Plus, dirigés par Richard Woschitz, ont développé un système spécialement conçu pour le Hoho Wien, qui épouse parfaitement les éléments préfabriqués du plafond composite bois-béton, de la structure en bois, des poutres et des éléments du mur - quasiment sans aucune connexion métallique, car les travaux de soudure sont interdits dans les constructions bois.
 
Les tests techniques préliminaires en matière de protection incendie, d’isolation acoustique et de résistance au vent sont également révolutionnaires. Selon Holzforschung Austria, les fenêtres et les éléments muraux supportent aisément des charges au vent de 4.425 Pa.
 
« Bien entendu, la question de savoir s'il faut installer un joint de protection à rupture de pont thermique aux fenêtres, c'est-à-dire un warm edge, ne se pose pas dans un projet de développement durable tel que le Hoho Wien », affirme Hanspeter Petschenig, directeur général de Petschenig glastec GmbH, « en raison du fait que des valeurs de transfert de chaleur aussi faibles que celles observées dans HoHo Wien ne peuvent être atteintes autrement. » Combiné avec la flexibilité de ce matériau à base de mousse de silicone, ses atouts sans faille et sa finesse réduisent également les pressions thermiques et les fortes charges au vent à cette hauteur de 84 mètres. Des fissures sur des joints ne pouvant supporter ces charges étant inconcevables.
 
« Le HoHo Wien ouvre la voie à l'efficacité énergétique et à l'optimisation des ressources. Nous sommes fiers d’avoir pu contribuer à cet objectif avec notre Edgetech Super Spacer », a déclaré Joachim Stoss, directeur général d’Edgetech Europa GmbH et vice-président des ventes internationales de Quanex.
 
En outre, la flexibilité de ces intercalaires offre également des avantages conséquents pour la production de verre isolant en raison des économies qu’ils entraînent. Les intercalaires Super Spacer® sont contrôlées par des robots et réalisés avec précision jusqu’ au moindre millimètre chez Petschenig glastec GmbH à Leopoldsdorf. « Notre ligne de vitrage isolant automatisée optimise nos capacités de production, garantit les délais et notre rentabilité », indique Hanspeter Petschenig.
 

 
Edgetech Europe GmbH
 
Les systèmes d’intercalaires flexibles en mousse Super Spacer® d’Edgetech à rupture de pont thermique et à haute performance énergétique sont utilisés pour les fenêtres équipées de vitrage isolant. Ils réduisent nettement les déperditions énergétiques, empêchent très largement la formation de condensation et améliorent la durée de vie d’une fenêtre. Dans le monde entier, plus de 300 millions de mètres sont vendus en moyenne annuellement dans plus de 90 pays.
 
La société Edgetech Europe GmbH, dont le siège se trouve à Heinsberg, est une filiale à 100 % de Quanex Building Products Corporation, un des leaders dans la fabrication de composants vendus aux industriels d'équipements d'origine (OME) du secteur des matériaux du bâtiment. Basé à Houston au Texas, Quanex conçoit et fabrique des fenêtres d’une grande efficience énergétique en plus des composants pour meubles de cuisine et de salle de bain. Au regard de son CA, Edgetech/Quanex est le plus important fabricant mondial d’intercalaires. Edgetech Europe GmbH, implantée à Heinsberg avec un total de 450 collaborateurs, mobilise 3 sites de production ultramodernes dédiés aux marchés de l’Europe continentale, avec pas moins de 16 extrudeuses, et représente l’une des trois unités de distribution d’Edgetech dans le monde. Des informations complémentaires concernant les systèmes d’intercalaires Super Spacer® ainsi que la technologie warm edge d’Edgetech sont disponibles sur le site www.superspacer.com.
 

 





Contact

 
Agence de presse
Interview International
Ingrid Hecht
15, rue Martin Luther,
67000 Strasbourg, France
Tél. : +33 (0)3 88 15 55 88
Courriel : info@interview-international.fr
 
Edgetech Europe GmbH
Johannes von Wenserski
Fondé de pouvoir
Gladbacher Strasse 23
52525 Heinsberg, Allemagne
Tél. : +49 (0)2452 96491-0
Courriel : info@edgetech-europe.com
www.superspacer.com