janvier 17, 2019

Edgetech fête 30 ans de Super Spacer®




Dans des projets de construction ambitieux, ce n'est pas seulement la valeur Psi du bord chaud qui compte. L'esthétique, une mise en place précise et automatisée ainsi que la durabilité ont acquis une importance identique à celle de la question récurrente de l'efficience énergétique - comme le démontrent deux projets prestigieux à Vienne et à Vilnius.
Lorsque le système d'intercalaires à bord chaud sans métal Super Spacer® a fait son apparition sur le marché en première mondiale en 1989, la question de la durabilité venait à peine de sortir de sa niche pour devenir Mainstream. Comme le déclarait Joachim Stoss, Directeur Genéral de la société Edgetech Europe GmbH, "avant même l'apparition des vitrages à isolation thermique Low-E, Super Spacer permettait déjà l'optimisation thermique du joint périphérique. Nous sommes donc fiers de nous prétendre les pionniers du bord chaud", En cette année anniversaire, la filiale européenne de la société américaine Quanex Building Products Corporation, qui fabrique ses intercalaires flexibles aux USA, en Grande-Bretagne et en Allemagne, voit l'avenir avec optimisme. Dans la branche, on s'attend à un nouveau durcissement des règlements au niveau de l'efficience énergétique dans le bâtiment ; en outre, des constructeurs et investisseurs exigeants ont mis la question de la durabilité avec toutes ses facettes en toute première position de leurs priorités. Une étude du marché actuel réalisée par Global Market Insights prévoit d'ici 2024, rien qu'en Allemagne, une demande annuelle de 100 millions de mètres de bord chaud pour des bâtiments commerciaux.  
 



Le bord chaud s'est depuis longtemps imposé comme la norme technique
De l'avis de Hanspeter Petschenig, Directeur Général de la Petschenig glastech GmbH, une faible valeur Psi au niveau du pont thermique à la périphérie du vitrage est et restera un aspect déterminant pour un bilan énergétique positif. Pour le dernier projet prestigieux en date, les attrayants PARKAPARTMENTS AM BELVEDERE et l'Hôtel Andaz Vienna au Belvédère à Vienne, dont les plans ont été réalisés par le Renzo Piano Building Workshop, le verrier autrichien a livré environ 15.000 m2 d'éléments en verre à isolation thermique et acoustique ainsi qu'anti-chutes équipés d'intercalaires Super Spacer®. Avec des éléments cintrés en verre isolant, la société Flintermann Glasverdelungs GmbH de Basse-Saxe a contribué à une partie des extérieurs de bâtiments. Comme l'expliquait le fondé de pouvoir Reinhard Gruber, "la géométrie complexe était une tâche délicate pour notre équipe". Cinq vitres grand format isolées, avec des bords droits aux extrémités et un cintrage central à très faible rayon ont été assemblées avec des intercalaires Super Spacer® TriSeal™ Premium Plus pour former des panneaux vitrés à triple isolation.



L'architecture moderne en liaison avec la nature
Le projet immobilier dans le nouveau quartier urbain Belvédère au sud-ouest de la gare centrale de Vienne a été mandaté par le SIGNA Group, plus précisément par le Joint Venture SIGNA Group/Hyatt, et représentait un défi à tous les niveaux. Le promoteur du projet avait dès 2008 fait appel à l'architecte italien. Ainsi que le déclarait Piano lors d'une interview donnée à cette époque, un bâtiment moderne à proximité immédiate des constructions baroques du château Belvédère, du Jardin Suisse et du Jardin Botanique devait être conçu de manière à ne pas impacter le Belvédère, patrimoine mondial. Son credo architectural en matière d'esthétique urbaine : laisser sa place au passé, mais être toujours tourné vers l'avenir. Un de ses objectifs architecturaux : en finir avec la périphérie urbaine sans âme. Les banlieues doivent devenir des centres urbains attrayants, avec des points de rencontre sociaux et culturels rassemblant les habitants. Mais Piano est en même temps un des pionniers de la construction durable, il utilise des matériaux résistants et veut, grâce à son architecture, assurer la liaison avec la nature environnante. Les 342 appartements et l'hôtel avec ses 303 chambres, un Skybar, une salle de bal et un grand centre de séminaires se répartissent sur cinq tours à base polygonale, qui reposent sur des pylônes élancés de plusieurs mètres de haut. Pour concevoir les piliers, Piano s'est inspiré des troncs des arbres des parcs se trouvant dans les environs. Avec les espaces verts s'étendant sous les tours, le Jardin Suisse situé à proximité se prolonge pour ainsi dire jusqu'au cœur du terrain bâti de plus de 10.000 m2. Le magnifique point de vue sur le "Belvédère" est réellement frappant, les premiers étages surplombent les cimes des arbres et les fenêtres des tours offrent un panorama unique bien au-delà de Vienne.



28.000 mètres carrés de façades sur le banc d'essai
Pour le rez-de-chaussée des deux tours-hôtel, on a choisi une façade poteau-traverse ; 28.000 m2 de façades ont été réalisés comme façade à éléments. Même pour le matériau de la façade, Piano a une nouvelle fois cherché l'élément de fusion. Pour rendre hommage à la façade historique en briques de l'ancien Arsenal Viennois voisin, il a choisi la céramique, un matériau que Piano utilise régulièrement en raison de son origine naturelle, de sa longévité, de ses facultés de réflexion de la lumière et de la variété de ses interprétations. La société en charge du projet Strabag Metallica a, entre autres, mis en place 60.000 plinthes en céramique émaillée grises avec un poids total de 770 tonnes et 1.100 vitres à triple isolation dans les 5.600 éléments de façade. La pose du premier élément a eu lieu six mois seulement après la passation de la commande en mai 2017. Une tâche herculéenne, car un processus complexe de tests s'est déroulé entre la conception ou construction et la fabrication des composants. Tant en situation de simulation que sur le banc d'essai, tous les éléments ont dû prouver qu'ils remplissaient les exigences ambitieuses de la physique du bâtiment en matière d'isolation thermique et acoustique.



Précis et rapide : l'application automatisée des intercalaires
Hanspeter Petschenig en est sûr, « sans une ligne automatisée de verre isolant, il est pratiquement impossible de mener à bien un projet avec des spécifications aussi strictes au niveau des dates et de la qualité ». La pose robotisée des intercalaires flexibles Super Spacer garantit d'une part le parallélisme absolu des vitres, d'autre part la fabrication est bien entendu nettement plus rapide, car un intercalaire thermoplastique flexible ne doit être ni plié, ni rempli, relié et butylé. Particulièrement en présence de grands vitrages à hauteur de plafond comme ceux existant au Belvédère, la pose précise au millimètre des intercalaires flexibles est un critère déterminant. De l'avis de Petschenig, l'esthétique d'un intercalaire joue aussi un rôle croissant. Comme il l'explique, « les Super Spacer reflète le coloris du profilé et sont donc d'un coloris neutre ». 
 







Flintermann livre des vitrages cintrés pour Green Hall 2
En Europe du Nord également, Super Spacer® joue un rôle prédominant dans des projets prestigieux et durables. Dans la capitale lituanienne Vilnius, le Green Hall Valley avec ses trois Business Centers conçu par le cabinet danois Arrow Architects, en fait partie. La climatisation des locaux par circulation d'air assure un microclimat agréable, une pompe à chaleur géothermique couvre plus de 80 % des besoins en chaleur et en refroidissement. Le premier ensemble de bâtiments Green Hall 1 a été construit en 2009, Green Hall 2 a été inauguré en 2017. Le bâtiment de classe d'efficacité énergétique A est également un exemple parfait démontrant comment l'architecture peut s'intégrer harmonieusement dans l'environnement. La façade galbée épouse le méandre de la Neris, sur la rive de laquelle se trouve le Green Hall Valley, le paysage environnant se reflète dans les vitrages réfléchissants. La circulation automobile est souterraine, afin de ne pas déranger la vue d'ensemble naturelle. Les éléments de façade ont été construits par l'allemand Schüco et conçus et montés sur place en Lituanie par KG Constructions UAB. Les architectes ont respecté les principes de durabilité même dans les détails les plus infimes. Les entretoises d'isolation du système de façade sont ainsi fabriquées en polyamide à base de matières premières renouvelables.



Super Spacer® TriSeal™ Premium Plus pour une pose manuelle
Afin de laisser entrer autant de lumière naturelle du jour et donc autant d'énergie chauffante que possible à l'intérieur du bâtiment, la double façade avec sa surface de 3.800 mètres carrés est composée d'éléments à triple vitrage isolant de protection solaire à l'extérieur et de vitrage thermo-isolant au milieu. On obtient ainsi une remarquable valeur Uw de 0,6 W/m2K. Pour réaliser les bords cintrés de la façade, Flintermann Isolierglas a livré les éléments à triple vitrage isolant cintrés de format 2.800 x 3.800 présentant exactement la même structure de vitrage et des intercalaires Super Spacer® TriSeal ™ Premium Plus de 16 mm. Comme l'explique le fondé de pouvoir d'Edgetech Johannes von Wenserski, « Super Spacer TriSeal Premium Plus est notre produit de choix pour la mise en place manuelle aisée dans des vitres isolantes et des vitrages de façades à grand format, car nous l'avons déjà pré-équipé d'un joint en polyisobutylène ». Reinhard Gruber ajoute : « Lorsqu'il est monté dans des éléments vitrés isolants de telle taille et surtout dans une zone climatique avec des hivers extrêmement froids et des étés très chauds, l'intercalaire est d'une importance particulière pour la durabilité du joint périphérique. Un intercalaire flexible absorbe tous les mouvements de pompage dus au temps et enlève ainsi la pression exercée sur le joint primaire ; en outre, cela nous donne la flexibilité nécessaire pour la fabrication de formes spéciales cintrées ».
 
Source pour les données marchés :
https://issuu.com/shankar123/docs/warm_edge_spacer_market
 
 
 
Edgetech Europe GmbH
 
Les systèmes d’intercalaires flexibles en mousse Super Spacer® d’Edgetech à rupture de pont thermique et à haute performance énergétique sont utilisés dans les fenêtres équipées de vitrage isolant. Ils réduisent nettement les déperditions d’énergie vers l’extérieur, empêchent très largement la formation de condensation et améliorent la durée de vie d’une fenêtre. Dans le monde entier, plus de 300 millions de mètres sont vendus en moyenne annuellement dans plus de 90 pays.
 
La société Edgetech Europe GmbH dont le siège se trouve à Heinsberg est une filiale à 100 % de Quanex Building Products Corporation. Quanex est un des leaders dans la fabrication de composants vendus aux industriels d'équipements d'origine (OME) du secteur des matériaux du bâtiment, en plus des composants pour meubles de cuisine et de salle de bain, Quanex, dont le siège est à Houston au Texas, conçoit et fabrique des fenêtres d’une grande efficience énergétique. Au regard de son CA, Edgetech/Quanex est le plus important fabricant mondial d’intercalaires. Edgetech Europe GmbH est le site de distribution pour les marchés de l’Europe continentale et l’un des trois sites de production Edgetech dans le monde, avec un total de 450 collaborateurs et 16 extrudeuses. Des informations complémentaires concernant les systèmes d’intercalaires Super Spacer® ainsi que la technologie « bord chaud » d’Edgetech sont disponibles sur le site www.superspacer.com.