juin 08, 2021

"Økern Portal" et "The Curve" performent en matière de développement durable et d'esthétisme.

Super Spacer® warm edge incluant deux propriétés certifiées BREEAM

Les matériaux économes en ressources naturelles concurrencent de plus en plus le béton armé classique et les façades en aluminium primaire. Les intercalaires à haute performance énergétique Super Spacer® ont équipé deux projets pour exemple, dont les matériaux principaux ne pouvaient pas être plus différents. Mais pour autant, avec énormément de points communs en termes d'économie circulaire. Qui plus est, ils intègrent harmonieusement une esthétique architecturale à chaque fois particulièrement distinctive, directement inspirée de la nature.

Depuis janvier 2021, tous les nouveaux bâtiments de l'UE se doivent de répondre à la norme d'un "bâtiment à faible empreinte carbone" et couvrir leurs besoins énergétiques par des énergies renouvelables dans la mesure du possible. Mais l'efficacité énergétique ne représente qu'une facette de la construction durable. D'un autre côté, la discussion sur l'énergie grise ainsi que sur l'utilisation circulaire des matières premières et des matériaux utilisés prend de plus en plus d'importance. Et ce n'est pas seulement l'impulsion politique qui attise le vent de la construction durable. Tor-Christian Møglebust, partenaire du cabinet d'architecture DARK Arkitekter basé à Oslo, nous rapporte dans une interview, que le premier grand locataire du complexe de bureaux Økern Portal conçu par DARK avait explicitement insisté sur la certification BREEAM Excellence.

Økern Portal avec façade en aluminium recyclé

Økern Portal est l'un des plus grands projets de développement durable jamais réalisé en Norvège. Mais aussi tout autant remarquable pour son étonnante façade de 14 600 m2 issue d'aluminium recyclé. L'alliage Hydro CIRCAL® 75R du producteur d'aluminium Hydro, fabriqué à partir d'au moins 75 % d'aluminium en fin de vie, affiche une empreinte carbone inégalée : une émission de carbone garantie de 2,3 kg de CO2 par kg d'aluminium, soit l’émission de CO2 la plus basse sur le marché, inférieure de 84 % à la moyenne de l'extraction de l'aluminium primaire et équivalent au CO2 émis lors de la combustion du bois. Avec le système de mur-rideau WICTEC EL evo de Wicona pour la façade principale et le système de façade Sapa 4150 pour les deux étages inférieurs, deux marques du spécialiste norvégien de l'aluminium sont ici installées dans l'enveloppe principale du bâtiment.

Le client et propriétaire est Oslo Pensjonsforsikring. Le complexe offre 80 000 m2 d'espace pour des bureaux, un hôtel, des espaces communs et une aire de restauration. Du jardinage urbain, des ruches et une piste de course sont prévus sur les toits végétalisés. Malgré sa taille, le bureau DARK Arkitekter a réussi à insuffler de la légèreté dans la conception de l'édifice. Le bâtiment repose sur des pilotis pour fluidifier les transitions entre le parc public et les espaces commerciaux. L'esthétique de la façade, installée par Staticus, établit un lien avec la nature environnante par la composition de ses 1 588 éléments trapézoïdaux en aluminium. La ramification des bandes verticales rappelle les troncs d'arbres, tandis que l'assemblage des "éléments feuilles" horizontaux crée des jeux d'ombre et de lumière et souligne la mouvante dynamique de l'enveloppe du bâtiment. Grâce à un système sophistiqué de protection solaire, de surfaces opaques et de double vitrage, la façade répond à toutes les réglementations et exigences en matière d'efficacité énergétique.

Vitrage isolant sur mesure aux deux premiers étages

View of the WICTEC EL evo facade from floor 3 and the Sapa 4150 floors 1 and 2

Vue de la façade du WICTEC EL evo depuis le 3e étage et les étages 1 et 2 du Sapa 4150

Les deux premiers étages, réalisés par H-fasader avec un profilé de façade Sapa standard, sont orientés dans six directions différentes. Glaseksperten A/S de Hjørring, au Danemark, a donc personnalisé au total 3 000 m2 de triple vitrage pour répondre aux différentes exigences en matière d'isolation acoustique, d'isolation thermique, de sécurité et d'aménagement de l'espace. Ont été installés entre autres, des vitrages isolants avec des valeurs d'isolation acoustique variables entre 32 et 39 dB. En outre, l'isolation acoustique invisible des murs et des plafonds favorise l'utilisation des surfaces commerciales et de vente à des fins très diverses.

« Ce projet était un véritable défi », explique Kent R. Beresford, directeur des ventes pour la Norvège chez Glaseksperten. 12 assemblages de différents verres ont été produits dans des dimensions allant jusqu'à 1 200 x 3 000 mm, et la spécification pour la valeur U était de 0,6 ou moins. Les vitrages extérieurs sont dotés d'un revêtement de contrôle solaire hautement translucide et de couleur neutre, le Sunguard SuperNeutral 70S, tandis que l'intérieur est constitué de verre trempé ou feuilleté de différentes épaisseurs. Pour obtenir une épaisseur de 55 mm pour chaque unité, des intercalaires Super Spacer® T-Spacer™ Premium de 14, 16 ou 18 mm de large ont alternés en conséquence durant la production selon un processus automatisé. « Super Spacer est notre warm edge de prédilection pour les projets de bâtiment durable exigeants, comme le portail Økern, en raison de son excellente performance énergétique. De plus, nous garantissons toujours la précision requise dans l'application de l'intercalaire, même sous la pression des délais », ajoute Jess Gregersen, directeur des ventes de Glaseksperten.

Saint-Denis devient la capitale secrète française du bois

Lorsque, dans les années 1960, l'autoroute A1 a coupé la voie royale historique qui menait Paris à la cathédrale de Saint-Denis, la ville industrielle du nord de Paris est ainsi devenue une banlieue. La ville royale, qui a marqué l'histoire en tant que berceau de l'architecture gothique et lieu de sépulture des rois de France, où étaient autrefois construits les célèbres wagons-restaurants Wagon-Lits. La ville a vu le déclin de cette région industrielle devenant une zone problématique avec des logements préfabriqués. Mais à l'ombre du Stade de France, Saint-Denis adoucit peu à peu ses frontières entre la banlieue et Paris. Les efforts sont dynamisés par les nombreux projets de construction et d'infrastructure pour les Jeux olympiques. Des groupes de médias renommés et des sociétés de services s'y sont installées et, selon les urbanistes, un quartier vivant d'affaires est en train de s'animer, devenant également une place forte de la construction en bois française. Pour le village olympique, qui sera construit à Saint-Denis d'ici 2024, tous les bâtiments de moins de huit étages devront être construits en bois. Les bâtiments plus hauts, doivent être conçus avec une émission de carbone la plus faible possible. Grâce à ses propriétés isolantes naturelles, à sa fonction de réservoir naturel de CO2 et à sa facilité de recyclage des matériaux, le bois issu de forêts régionales gérées durablement s'affirme en tant que matériau de construction écologique idéal. Les éléments à ossature bois préfabriqués en usine favorisent également le gain économique des projets de construction en bois par rapport à la construction classique en béton armé.

Autre signe de ce nouveau départ, l'écoquartier de 30 hectares de la ZAC de la Montjoie, en centre-ville, où s'applique un cahier des charges particulièrement strict pour la promotion de la biodiversité et l'utilisation de matériaux durables comme le bois. En 2020, BNP Paribas Real Estate a mis en œuvre ici l'un des plus grands projets européens d'envergure en construction bois avec un complexe de bureaux de 7 étages. "The Curve", conçu par le bureau Chartier Dalix, accueille environ 1 600 postes de travail, des espaces de restauration et un centre de fitness sur une surface de 24 400 m2. La courbe élégante de sa ligne architecturale laisse place à 1 400 m2 d'espaces libres, et deux espaces verts arborés délimitent le bâtiment depuis la rue.

5 000 m3 d'éléments en bois lamellé-croisé de Binderholz en forment la structure ; seul le noyau du bâtiment et les quatre niveaux du sous-sol sont en béton à faible teneur en carbone. BNP Paribas fait partie des promoteurs immobiliers parmi les plus engagés dans la construction durable. "The Curve" se trouve 40 % en dessous des limites de consommation d'énergie de 50 kWh par mètre carré en moyenne, selon la réglementation d'isolation thermique RT2012, et a été conçu pour les certifications HQE Exceptionnel, Effinergie+ et BREEAM. Tous les soumissionnaires ont été invités à présenter des propositions de matériaux les moins carbonés possibles.

Vitrages planes et courbes forment une même unité visuelle

Les éléments composant les 10 000 m2 de la façade réalisée par Metal Yapi, font également partie du concept global de bâtiment durable. Afin d'inonder les bureaux d'un maximum de lumière naturelle, ont été ici déployées de nombreuses fenêtres s'alignant en de vastes zones de vitrage de 1 000 à 2 000 mm du sol au plafond pour une hauteur de 3 285 mm. Le double vitrage a été fabriqué par Saint-Gobain Pietta. Afin de trouver le compromis idéal entre confort, esthétique et efficacité énergétique, le choix s'est porté pour un verre de contrôle solaire extrêmement transparent et hautement sélectif de Saint-Gobain.

Les vitrages isolants bombés destinés aux angles arrondis du bâtiment ont été transformés de façon concave et convexe par Döring Glas à Berlin. La structure asymétrique des vitrages est composée du verre feuilleté COOL-LITE® XTREME 70/33, du warm edge Super Spacer® Triseal™ Premium Plus Black 16 mm et d'un verre float de 8 mm.

« Nous sommes spécifiquement certifiés CEKAL pour ce projet afin d'authentifier et souligner la haute qualité de nos vitrages », relève Martin Lenz, chef de projet chez Döring Glas. Il poursuit : « Malgré notre grande expérience, la transformation des vitrages du premier étage et de l'entrée a représenté un défi en termes de fabrication et de logistique. Les éléments mesurent jusqu'à 3 000 mm de large et 4 102 mm de haut pour un poids d'un peu moins de 900 kg. Une unité a également été sérigraphiée avec un motif blanc afin de créer un écran visuel à peine perceptible de l'extérieur vers l'intérieur. Une autre exigence du client a été de préconditionner chaque unité de vitrage isolant afin d'augmenter sa durée de vie. Pour chaque unité de vitrage isolant, la pression précalculée a ainsi été réglée individuellement selon les spécifications ».

Joachim Stoss, directeur général d'Edgetech Europe GmbH et vice-président des ventes internationales chez Quanex, est fier : « L'architecture s'ouvre actuellement sur une voie incroyablement stimulante. Je suis convaincu qu'ensemble, en tant qu'industriel, nous parviendrons à réduire considérablement l'empreinte carbone des bâtiments grâce à des matériaux durables et à une économie circulaire cohérente. Nous sommes très heureux d'avoir à nouveau apporté notre pierre à l'édifice chez Økern Portal et The Curve à notre niveau avec notre warm edge ».

Edgetech Europe GmbH

Les systèmes d’intercalaires flexibles en mousse Super Spacer® d’Edgetech à rupture de pont thermique et à haute performance énergétique sont utilisés dans les fenêtres équipées de vitrage isolant. Ils réduisent nettement les déperditions d’énergie vers l’extérieur, empêchent très largement la formation de condensation et améliorent la durée de vie d’une fenêtre. Dans le monde entier, plus de 300 millions de mètres sont vendus en moyenne annuellement dans plus de 90 pays.
 
La société Edgetech Europe GmbH dont le siège se trouve à Heinsberg est une filiale à 100 % de Quanex Building Products Corporation. Quanex est un des leaders dans la fabrication de composants vendus aux industriels d'équipements d'origine (OME) du secteur des matériaux du bâtiment, en plus des composants pour meubles de cuisine et de salle de bain, Quanex, dont le siège est à Houston au Texas, conçoit et fabrique des fenêtres d’une grande efficience énergétique. Au regard de son CA, Edgetech/Quanex est le plus important fabricant mondial d’intercalaires. Edgetech Europe GmbH est le site de distribution pour les marchés de l’Europe continentale et l’un des trois sites de production Edgetech dans le monde, avec un total de 480 collaborateurs et 17 extrudeuses. Des informations complémentaires concernant les systèmes d’intercalaires Super Spacer® ainsi que la technologie « bord chaud » d’Edgetech sont disponibles sur le site www.superspacer.com.