avril 12, 2017

Edgetech Super Spacer® « maîtrise l'art de la courbe »

Intégration parfaite dans la production automatisée de vitrage isolant
Près de 2 790 m2 de vitrage isolant ont été cintrés à froid et montés dans des cadres en aluminium sur le site même pour réaliser la façade en verre de la T-Mobile Arena à Las Vegas. La méthode de cintrage à froid, combinée à la production hautement automatisée des unités de vitrage isolant, était la garantie que le plus grand projet de ce genre jamais réalisé aux USA a finalement aussi été un succès économique.
Production automatisée et économique de vitrage isolant à partir du volume restreint du lot 1
JE Berrestreins, qui se proclame le leader des fabricants de verres architecturaux en Amérique du Nord et Edgetech / Quanex ont déjà réalisé de nombreux projets communs : par exemple en Europe, le toit en verre cintré de 12 500 m2 qui recouvre la galerie marchande Gostiny Dvor à Moscou. « En plus des grandes surfaces vitrées, les courbes organiques et les formes dynamiques sont un thème récurrent de l’architecture moderne», déclare Joachim Stoss, le gérant d’Edgetech Europe GmbH à Heinsberg. « Pour certains projets, la taille du lot 1 n’est pas une exception mais constitue plutôt la norme.  Les fabricants tels que JE Berkowitz ne peuvent obtenir la flexibilité et la rentabilité nécessaires que par une production largement automatisée. Produire du verre cintré en alternance avec des vitrages plans ne pose aucun problème si l’on utilise les espaceurs Super Spacer®. Nous sommes naturellement très fiers que nos produits soient utilisés par JE Berkowitz pour la production de vitrage isolant. »
 
Une unité de production moderne doit offrir une polyvalence complète permettant de combiner tous les types et formats de verre, ainsi que tous les matériaux d’étanchéité et intercalaires nécessaires, avec une grande simplicité d’utilisation. Par rapport à des espaceurs rigides, les intercalaires flexibles tels que les Super Spacer®, livrés en bobines et où le dessiccant est déjà intégré, permettent d’économiser des étapes de processus, par ex. la découpe, le cintrage et le remplissage avec le dessiccant. La production automatisée du vitrage isolant n’entraîne toutefois pas seulement une baisse des coûts. Mais l’application très précise du joint périphérique au moyen d'un robot fait que la qualité et l'esthétisme sont bons. Pendant l’opération de pressage, l’adhésif acrylique présent sur les côtés du Spacer assure l’adhérence entre le verre et l’intercalaire. Des tolérances étroites et le parallélisme sont garantis, même pour les volumes de grandes tailles. La hauteur réduite du Super Spacer® garantie qu'il ne soit pas dans le champs de vision même avec des profilés étroits, et des profondeurs de feuillures réduites. De plus, le joint primaire en polyisobutylène n’est pas visible une fois qu’il est appliqué et ne peut pratiquement pas migrer du joint périphérique vers la partie visible du vitrage, même après des années.
Un exemple parfait de travail d’équipe
Le projet de la T-Mobile Arena de Las Vegas a exigé de JE Berkowitz la plus grande créativité et performance de production pour trouver les solutions. Les architectes mandatés dans la conception des stades du bureau d’architecture Populous de Kansas City ont donné le nom de « Diamant du désert » à l’arène multifonctions d’une capacité maximale de 20 000 spectateurs, officiellement inaugurée en 2016, et dont le coût final s’est élevé à 375 millions de dollars. « Le projet dynamique raconte l’histoire de la ville de Las Vegas et toutes ses influences contradictoires », précise un communiqué de presse de Populous. Le côté Ouest de l’arène est orienté vers le désert de Mojave et les Spring Mountains, le côté Est est donne directement sur le Las Vegas Boulevard, où l’agitation urbaine ne s’arrête jamais, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Une façade en porte-à-faux et de forme elliptique en verre, dont près de 800 m2 sont recouverts d’un textile LED translucide prévu pour des projections vidéo, est complétée par une enveloppe marquante formée de bandes métalliques ondulées, dont les motifs reflètent les couleurs et les minéraux du désert.
 
Comme bien souvent, et c’était aussi le cas pour la façade en verre de la T-Mobile Arena, le chemin fut long du projet jusqu’à une faisabilité technique économiquement rentable. Le travail d’équipe qui a été réalisé pendant des mois avec tous les spécialistes techniques, de l’architecte en passant par le façadier Crown Corr, le producteur de verre Guardian, le transformateur J.E. Berkowitz (JEB), jusqu’au spécialiste des joints d’étanchéité Dow Corning et au fabricant du système d’espaceurs Edgetech / Quanex, a été décisif pour la réussite du projet.
Les vitrages isolants sont cintrés à froid directement sur le chantier
La forme cylindrique de la façade impose d’innombrables rayons de cintrage pour le verre et des dimensions différentes pour les bords, et contrairement aux vitres planes, on ne connaît aucune valeur pour la résistance à la compression, à la traction et à la flexion des vitres cintrées. Etant donné que la courbure du verre a, d’autre part, une influence sur la rigidité en flexion et donc sur les charges climatiques du vitrage isolant, les rayons de cintrage minimaux, les angles de cintrage maximaux ainsi que les tolérances de montage nécessaires ont été calculés et aussi testés au préalable, un véritable travail d’Hercule si l’on considère que près de 2 500 unités de vitrage isolant de forme trapézoïdale ont finalement été cintrées à froid directement sur le chantier. Le traitement, la structure, les dimensions et surtout l’épaisseur du verre ainsi que l’élasticité du joint périphérique représentaient les paramètres déterminants qu’il s’agissait d’optimiser. La décision en faveur d’un verre cintré à froid n’avait pratiquement que des raisons économiques. Les méthodes de cintrage à chaud nécessitent pour chaque vitre une forme confectionnée individuellement, le verre froid est exclusivement cintré avec des moyens mécaniques pour être ensuite, dans le cas de la T-Mobile Arena, pressé dans des cadres en aluminium anodisé incolore.

« Le verre froid est étonnement flexible et extrêmement élastique jusqu’à ce que le point de rupture soit atteint », déclare Christoph Rubel, expert technique chez Edgetech. « Le verre ne se laisse pas déformer plastiquement à l’état froid, il n’a aucune mémoire de forme, à la différence du verre cintré à chaud, qui se solidifie dans une forme une fois refroidi. » Une formule empirique simple décrit la relation entre l’épaisseur du verre et le rayon : si le verre a une épaisseur de 6 millimètres, il peut être cintré à peu près jusqu’à 1 500 fois son épaisseur, soit un rayon de 9 mètres, avant de se rompre.
 
Par nature, les forces mécaniques avec lesquelles les unités cintrées de vitrage isolant sont maintenues dans le cadre agissent aussi durablement sur le joint périphérique. En plus d’un matériau d’étanchéité adapté, l’intercalaire joue un rôle primordial depuis des décennies pour étancher hermétiquement la lame d’air. « Après le cintrage, les espaceurs flexibles ne peuvent pas former de plis ou de bourrelets susceptibles de nuire à l’étanchéité, contrairement aux intercalaires rigides», déclare Christoph Rubel. En plus des aspects économiques, cette caractéristique fonctionnelle a été la raison déterminante pour utiliser les Super Spacer® pour la façade de la T-Mobile Arena. Un autre point positif : les excellentes propriétés isolantes du système à « bord chaud » Super Spacer®, qui contribuent ainsi au comportement thermique de l’ensemble du bâtiment construit selon la norme LEED Gold.
 
Edgetech Europe GmbH
Les systèmes d’intercalaires flexibles en mousse Super Spacer® d’Edgetech à rupture de pont thermique et à haute performance énergétique sont utilisés dans les fenêtres équipées de vitrage isolant. Ils réduisent nettement les déperditions d’énergie vers l’extérieur, empêchent très largement la formation de condensation et améliorent la durée de vie d’une fenêtre.
 
La société Edgetech Europe GmbH dont le siège se trouve à Heinsberg est une filiale à 100% de Quanex Building Products Corporation, un leader mondial pour la fourniture de systèmes de profilés haute performance énergétique pour fenêtres et portes, d’intercalaires flexibles pour vitrages isolants, de produits d’étanchéité pour modules solaires, de planchers en bois, de profils pour plafonds et de barrières pour fenêtres et portes, dont le siège est à Houston, au Texas. D’après son CA, Edgetech/Quanex est le plus important fabricant mondial d’intercalaires. Edgetech Europe GmbH est le site de distribution pour les marchés de l’Europe continentale et l’un des trois sites de production Edgetech dans le monde, avec un total de 450 collaborateurs et 16 extrudeuses. Des informations complémentaires concernant les systèmes d’intercalaires Super Spacer® ainsi que la technologie « bord chaud » d’Edgetech sont disponibles sur le site www.superspacer.com.  
 
 EDG_T_Mobile_Arena_01.jpg
 
 EDG_T_Mobile_Arena_01.jpg
 
 EDG_T_Mobile_Arena_01.jpg
 
 EDG_T_Mobile_Arena_01.jpg
 
 EDG_T_Mobile_Arena_01.jpg
 
Plus de 2 700 m2 de vitrage isolant ont été cintrés à froid et montés sur le site même de la T-Mobile Arena à Las Vegas.
 
Les photos sont en RVB.
Contact
Agence de presse
Interview International
Ingrid Hecht
15, rue Martin Luther,
67000 Strasbourg, France
Tél. : +33 (0)3 88 15 55 88
Courriel : info@interview-international.fr
 
Edgetech Europe GmbH
Johannes von Wenserski
Fondé de pouvoir
Gladbacher Strasse 23
52525 Heinsberg, Allemagne
Tél. : +49 (0)2452 96491-0
Courriel : info@edgetech-europe.com
www.superspacer.com